Blog

6 juin 2017

Taux de Rebond, bien le comprendre pour bien l’interpréter

 

« Qu’est-ce que c’est un taux de rebond déjà ? » est probablement la question la plus posée à un spécialiste en Web Analytics !
Parmi toutes les données statistiques disponibles dans votre compte Google Analytics, le concept de « taux de rebond » est peut-être celui qui est le moins bien compris. Ce taux de rebond peut grandement varier d’un site à un autre et en comprendre le fonctionnement et le sens peut nécessiter de jouer à l’apprenti détective.

Cet article a pour ambition de vous faire gagner du temps et vous éviter les erreurs en revenant sur ce qu’est un taux de rebond et en vous expliquant comment optimiser celui de votre site.

taux de rebond GA Qu’est-ce qu’un taux de rebond ?

Un taux de rebond est un rapport exprimé sous forme de pourcentage entre le nombre de sessions ou l’internaute n’a visité qu’une seule page sur votre site et le nombre total de sessions sur votre site. Une session d’une seule page correspond à l’arrivée d’un visiteur sur une page de votre site, qui n’a ensuite pas interagi avec cette page, et a finalement quitté votre site immédiatement après. Une session d’une seule page, c’est par exemple un visiteur qui arrive sur votre page d’accueil et clique immédiatement après sur le bouton « précédent » de son navigateur ou ferme la fenêtre contenant votre site, sans avoir consulté d’autres pages.

C’est en fait le pendant virtuel d’une personne qui passe devant une vitrine, regarde à l’intérieur, mais ne rentre pas dans le magasin et continue son chemin. Si votre taux de rebond est de 80%, cela signifie que 80% des gens qui jettent un œil à votre site internet décident de ne pas poursuivre leur visite sur vos pages. La part de vos visiteurs qui constituent votre taux de rebond ne vont probablement pas convertir, quel que soit votre objectif de conversion : commande de produits, inscription à une newsletter, réservation, etc… Pour la plupart des sites internet donc, plus un taux de rebond est bas, mieux c’est !

Mais à cette règle il y a des exceptions, notamment le cas des sites faits d’une seule page pour lesquels cet indicateur est toujours à 100% et n’a donc pas de sens. Il y a aussi les sites d’information sur lesquels il est parfaitement acceptable que le taux de rebond soit élevé…

taux de rebond Comment Google Analytics calcule-t-il le taux de rebond?

La définition du taux de rebond la plus répandue et simpliste est la suivante : le pourcentage de visites/sessions avec une seule page vue. Cette définition, n’étant pas complètement fausse, est peu nuancée. Une définition plus précise serait le pourcentage de visites/sessions avec une seule interaction. La différence entre une interaction et une page vue est qu’une interaction peut être :

  • Une page vue
  • Un événement (à moins que vous ne le configuriez comme « non-interactive »)
  • Un hit d’un plug-in de réseaux sociaux
  • Une transaction commerciale en ligne
  • Une page vue virtuelle

 

Donc, lorsqu’une session/visite génère une seule interaction (qui est généralement une page vue), cette session sera comptabilisée dans le calcul du taux de rebond. Et si une session génère 2 interactions ou plus, elle ne sera pas prise en compte. C’est pour cette raison que les pages d’un blog ont tendance à avoir un taux de rebond élevé : beaucoup de visiteurs vont se contenter de lire un seul article d’un blog, puis quitter. Idem pour les landing pages (pages de destination). Le taux de rebond est souvent haut parce que ces pages sont rarement liées à d’autres pages d’un site, ce qui veut dire qu’une seule interaction sera envoyée à GA (Google Analytics).

Pour résumer, voici des scénarios pour lesquels un rebond serait enregistré par GA :

  • Une personne visite votre site et le quitte immédiatement.
  • Une personne atterrit sur un article de votre blog, passe 20 minutes à le lire, et quitte votre site.
  • Une personne atterrit sur un article de votre blog, passe 2 heures à le lire, et continue à naviguer sur les autres pages de votre site. (Ce cas-ci s’explique par le fait qu’une session sur GA expire après 30 minutes d’inactivité. Dans ce cas-ci, il y aurait donc 2 sessions; la première session ayant expirée après 30 minutes de lecture enregistrerait un rebond).
  • Une personne atterrit sur une landing page ou votre page « contactez-nous », compose votre numéro de téléphone, et quitte le site.
  • Une personne atterrit sur votre page d’accueil, visionne une vidéo YouTube de 5 minutes qui y est intégrée, et quitte le site après.
  • Vous avez un nouveau site web tout beau avec une seule page (One Pager) – c’est un peu la tendance dernièrement. Vos visiteurs y atterrissent, cliquent sur des liens qui font défiler la page au bon niveau sans recharger l’URL. Étant donné que la page ne se recharge pas, à moins de déclencher des pages vues virtuelles ou des événements lorsque la page défile vers le bas ou le haut, GA ne va pas compter ces défilements comme des interactions et va enregistrer un rebond si les visiteurs quittent votre site sans générer d’autres interactions reconnues par GA.

 

Un “bon taux de rebond” est souvent considéré comme l’un des critères majeurs d’efficacité d’un site internet sauf qu’il n’est pas toujours bien compris; Et parfois même mal interprété…
En terme de SEO, il est admis que Google prend en compte le taux de rebond dans ses calculs. Mais le monde du référencement étant ce qu’il est, de nombreux “experts” véhiculent de fausses idées qui sont autant d’occasions pour les “vrais experts” de rétablir la vérité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire notre article sur les leviers incontournables de l’amélioration du taux de rebond.

Referencement
About Karima Alhoud